Arnault JL Photo - Le blog.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 1 juillet 2013

test : Canon EF 28-105 f/3.5-4.5 USM

Un nouvel article qui concerne le Canon EF 28-105 f/3.5-4.5 USM.

ef_28-105

Une référence pas toute fraiche sur le papier, mais pas chère et répandue en occasion.

Ce test est motivé par le fait que le photographe débutant peut désormais compter soit sur les excellents boitiers d'entrée de gamme, soit, pour une enveloppe proche, envisager de plonger directement dans l'univers "24x36" numérique grâce à la présence sur le marché de l'occasion, de l'excellent 5D "premier du nom" dans des états sympathiques et à des prix intéressants.

Ce dernier, couplé avec un 50mm comme le f/1.8, permet de se former "à l'ancienne" et le tout avec des résultats ultra qualitatifs.

Toutefois, cette unique focale fixe pourrait devenir "répétitive". Or, acheter les objectifs à la hauteur de et excellent boitier représente un coût non négligeable. Et c'est là que notre 28-105 entre en scène...

La suite ici : http://www.arnaultjl-photo.com/technique/canon_28-105_USM.php

dimanche 17 mars 2013

Test du Canon EF 35-80mm f/4-5.6

Tout en profitant de la compatibilité de monture, il arrive souvent que des photographes se posent la question du ré-emploi d'objectifs, parfois anciens.

Certaines références sont en effet excellentes (70-200 f/4L, 85mm 1.8...), ou encore agréablement surprenantes (28-105mm USM par exemple) mais d'autres, principalement certains zooms d'entrée de gamme, sont clairement à fuir car en totale inadéquation avec le matériel actuel.

Parfois, le doute subsiste. Levons le dans une série de "démonstration par l'absurde" : il a été testé un vénérable et basique 35-80mm f/4-5.6 du début des années 90, fourni en kit avec la série des EOS 1000 argentique (entre autres) sur une série de boîtiers numérique.

Canon er 35-80mm

Qu'espérer d'un aussi improbable assemblage ?

La suite ici

Bon courage !

PS : Un 28-80mm viendra à terme compléter ce test en "partie II", les premiers tests sont clairs : il est tout aussi "prometteur"...

dimanche 10 février 2013

"Preview" du Canon EF 85mm f/1.8 USM

Et voici la "preview" du Canon EF 85mm f/1.8 USM

canon 85mm f/1.8

qui deviendra progressivement un test complet, avec ajout d'images d'exemple.

http://arnaultjl-photo.com/technique/85mm_18.html

Cette petite focale fixe, affichée à un tarif vraiment alléchant offre, d'après les avis, une qualité d'image de haut vol. Qu'en est t'il ?

Par la même, on inaugure une nouvelle présentation, vraisemblablement plus lisible et facile à imprimer.

A bientôt.

lundi 4 février 2013

Nouveautés ...

Bonjour à tous,

Au début, j'avais fait tout ça juste pour rigoler, et surtout pour aider quelques amis pour de la photo de fortif, pour un mémo après les stages...

Et finalement, les stats sont claires : il commence à y avoir des liens vers mon brave site bricolé, émanant d'autres sites et forums, avec de vraies questions.

C'est corroboré par les messages reçus en priv'. Ce qui fait super plaisir, un grand merci.

De fait, il me faut quand même faire un effort pour corriger les fautes, revoir la présentation ...

En cours et à venir en fonction des dispos :

Finir le test du 28mm...

Poursuivre celui du Canon 85 mm f/1.8 qui est déjà pas mal avancé :

canon 85mm f/1.8

Je travaille l'article, car ce 85mm n'est pas "sympa", il est époustouflant, et accessible de surcroît.

Et re-travailler à mesure la mise en page de l'article concernant la télécommande RC-6, avec d'autres, qui sont en tête de liste de la "reforme" en cours...

C'est encore une "béta", mais à terme, ça devrait devenir partout comme ça.

En fait, il faut tout reprendre, fignoler l'existant, etc... Au boulot !

A bientôt !

samedi 31 décembre 2011

Article en préparation : Test du Canon EF 28mm F/2.8

Bien que je n'attendais pas grand chose de lui en cette fin d'année (je veux parler, bien entendu, du Père-Noël), et bien, quelle n'a pas été mon agréable surprise de découvrir la présence, au pied du sapin, d'un objectif qui depuis longtemps, me faisait envie.

Ce n'est pas le plus récent, car, depuis la disparition d'une autre référence, c'est une des plus ancienne référence d’objectifs Canon en monture EF, apparu en même temps que cette dernière (1987) et toujours au catalogue sous une forme inchangée.

Pas non plus le plus cher, vu qu'il est le moins coûteux de la gamme, si l'on excepte le "supercheap built" (et de qualité optique strictement inverse ! ) 50mm F/1.8 II. Bien que cela ne se fasse pas, les auteurs de ce présent ont du fournir la facture pour la garantie et "déclaration". 189 € auprès de l'excellente boutique Fototrade sur place directement au comptoir. ( http://www.fototrade.com )

Les utilisateurs de reflex Canon l'auront reconnu : il s'agit bien entendu du 28mm F/2.8 !

28mm 001

Pourquoi cet objectif me faisait t'il envie, alors que j'ai le bonheur d'être bien pourvu en optiques de qualité ? Et bien, tout simplement pour ses faibles dimensions, sa légèreté (185 grammes) et le fait qu'il devienne un sympathique 44mm F/2.8 une fois recadré sur un capteur APS-C. Et qu'il se marie idéalement avec un appareil de taille compacte, à l'image des séries "xxxD" de la marque.

Last but not least : le tarif franchement agréable ( à plus forte raison s'il est offert comme dans mon cas ... )

28mm 002

Il sera employé en l’occurrence sur un EOS 450D, afin de bénéficier a la fois d'un vrai reflex, et d'une discrétion appréciable. Paradoxalement, bien qu'il soit compatible, je ne pense pas l'employer sur mes "24x36". A moins que, hô mirâcle ? ces appareils "hybrides" et autres "vidéo reflex" qui, je l'avoue me laissent un peu indifférent, prennent un peu moins de bande passante médiatique en 2012, et qu'un innovant "24x36 dans un boitier reflex amateur bien construit et simple" arrive (improbablement ...) un jour.

S'ensuivra un test complet (y compris sur 24x36) que je publierais quand j'aurais plus manipulé l'objectif en question, je manque bien entendu à ce stade de recul, ne l'ayant eu que trop récemment.

Toutefois, en attendant, le laisse ce billet sur le blog, Afin de communiquer avec d'éventuels intéressés par ce caillou "poids plume".

Et échanger mes premières impressions :


  • Coté encombrement :

Il rappelle le 50mm F/1.8 II "touplastoc", mais en beaucoup plus "dense" et incommensurablement mieux construit, les deux n'ont rien de comparable de ce côté-ci.

28mm 003

  • Mise au point / autofocus :

Pas de débrayage permanent du point, mais une bague de MAP, certes un peu fine, mais agréable et précise. Elle tourne folle quand l'autofocus est enclenché. On notera la présence, appréciable, d'une échelle assez détaillée : bien vu !

IMG_3925.JPG

L'AF est réputé bruyant en revanche. Et bien, je ne dirais pas "bruyant" au sens strict "volume". Incomparable notamment à la sonorité tonitruante d'un vieux 28-200mm de mes connaissances ;-).

En fait, s'il fait bien du "bruit", ce n'est pas par le volume qu'il se démarque, mais par le fait que le bruit du moteur de mise au point est le plus cocasse (limite grotesque) que j'ai ouï à ce jour ! Une sorte de "zouiiiii" qui à valu une franche rigolade à l'assistance présente lors de la première mise au point juste après le déballage. Et comme le moteur dispose de plusieurs vitesses, ce "zouiii" se décline sur plusieurs notes assez variées. A mon avis, les moustiques ne vont pas aimer ...

Vu les distances requises pour l'infini, on peut agréablement bosser en hyperfocale. Car ce n'est pas un "transformé en presque 50 mm" sur un APS-C, mais bel et bien un 28 mm recadré. Par la même, l'AF est semble t'il précis, y compris sur mon parfois ... hum ..."facétieux" EOS 450D.

  • Piqué :

(nota : Tout ce qui suis ne vaut que sur APS-C, ne l'ayant pas testé sur un 24x36 encore)

Joli bon a très bon ! En gros, sur les quelques shoots de tests rapidement faits, y compris par temps couvert, a pleine ouverture, etc ... très stable et constant. Ce n'est pas le plus méchant "rasoir" que j'ai employé, mais il on est immédiatement en confiance, et ce, dès la pleine ouverture. Je dirais : homogène.

  • Aberrations chromatiques :

Assez présentes sans crier non plus au loup à F/2.8 sur la majorité des sujets standard, et faciles à corriger logiciellement en RAW. Sur des surfaces brillantes (chromage par exemple) ça commence a être franchement visible et nécessite une vigoureuse correction logicielle après coup. A mon avis, LE défaut majeur de cet objectif...

  • Vignetage :

A pleine ouverture, il est visible, mais limité et sommes toutes soit agréable si on souhaite le laisser, soit corrigeable en deux coup de cuiller à pot par le boitier si équipé de la fonction idoine, soit logiciellement. Fermé un ou deux crans, pouf ! disparu.

  • Distorsion :

Ce point, forcément sujet à préoccupation sur un 28mm, semble - sur APS-C- extrêmement bien géré. A confirmer.

  • Bokeh :

Remettons en une couche : le monter sur un APS-C n'en fera pas ipso facto un strict 50mm. Cela reste un 28mm re-cadré "proche d'un 50mm", avec un comportement donc .. de 28mm, avec une zone de netteté à l'infini peu éloignée, CQFD.

A pleine ouverture, et en fonction de la distance -proche de préférence- du sujet il est bien évidemment sans reproches... En revanche, les 5 lamelles de diaph' laissent présager des motifs d'arrière plan pentagonaux à souhaits en cas de sources lumineuses en arrière plan.


Voilà, c'est du vite fait, et vraiment "premières impressions". Pour l'usage auquel je le destine, à savoir "ambiance, hautes sensibilité, pleine ouverture, et mi couleur, mi noir et blanc", le feeling est très bon à ce stade.

Rendez vous dans quelques jours, ou une paire de semaines, à mesure que l'outil est employé en situations variées, pour un test plus complet :-)

En attendant, les commentaires sont là pour en discuter.

Bonne fin d'année et meilleurs voeux !

Arnault.

Liens externes :

  1. Infos sur le site constructeur (Fr)
  2. Infos sur sa sortie en 1987(Eng)

mercredi 14 décembre 2011

Batteries compatibles : attention aux différences de capacité.

Juste une petite anecdote, mais qui peut servir...

J'ai été faire l'acquisition, ce jour, d'une batterie supplémentaire. Mon besoin se portait sur une batterie LP-E5 pour appareil de marque Canon.

Batterie LP-E5

Je regarde donc les batteries disponibles dans un magasin spécialisé, qui proposait trois choix : Hama, GP, et originale de marque.

Je n'ai rien contre les batteries dites "compatibles", dans la mesure ou elles sont d'une marque a peu près "décente" (Ansmann, Hama, ou donc encore GP...). Les batteries à 5 € sur E-Brolle, je laisse ça aux téméraires...

Dans un même ordre d'idée : J'ai deux batteries "Hama" compatibles BP-511a qui me donnent par ailleurs entière satisfaction, et je n'ai qu'a me louer de mes piles rechargeables GP Recycko.

Le prix va donc guider, instinctivement, mon choix.

29 € pour la GP 30 € pour la HAMA 44 € pour la Canon.

Alors, va pour la "GP" à 29 €. sauf qu'au moment de passer en caisse, je regarde l'emballage de la batterie :

"7,4 volts - 700 mAh"...

me voila pris d'un doute, Un truc me choque, mais je ne sais pas trop quoi a ce stade. Par chance, je dispose de l'appareil photo auquel l'achat est destiné, comme toujours ou presque, avec moi, J'en extrait la batterie fournie lors de l'achat, donc originale constructeur :

"7,4 volts - 1080 mAh"... voltage identique, donc, pas de soucis, ça va fonctionner sans soucis, mais tout de même : plus de 30 % de capacité supplémentaire au bénéfice de l'originale constructeur (700 mAh contre 1080 mAh ), non négligeable !

Retour au rayon, je vais voir chez Hama. "7.4 volts, 800 mAh".

Je n'ai jamais eu ce soucis avec les précédentes références entre constructeurs et "compatibles", les écarts etaient de 10, 20, a la rigueur 40 mAh, autant dire négligeable.

Quid -bien que je ne sois pas dans ce cas- de l'utilisation de deux batteries, une 1080 et une 700 ou 800 mAh, conjointement, dans un "grip", Ne connaissant pas la méthode de "balance" entre les deux accus...

En bref, prenez garde aux fausses bonnes affaires ( sur certaines références). Et après avoir parcouru un peu le net, beaucoup de "boutiques viryuelles" et autres sont très souvent discrètes sur ce paramètre, pourtant non négligeable.

Pour ma part, j'ai pris l'originale à 44 €, fournie en plus avec son "carter" de protection. 30 % plus chère ? 30 % plus "costaud" aussi, et garantie.

mardi 30 août 2011

Canon Digital Photo Professional : Modifier / activer le lien "Envoyer vers Photoshop"


dpp_icon.gif

Il peut-être très agréable pour les utilisateurs très occasionnels, dont je fais partie, d'un logiciel de retouches, d'utiliser Digital Photo Pro en "développeur" puis d'envoyer le résultat final ponctuellement vers donc le fameux logiciel de retouches.

Canon Digital Photo Professional permet d'effectuer rapidement cette opération via la commande située dans le menu déroulant "Outils > Transférer vers Photoshop" , ou simplement le raccourci clavier adéquat ("ALT + P" sur PC).

Malheureusement, seul Photoshop "pro" est reconnu. "Eléments" ne l'est pas, par exemple. Et par la même tout autre logiciel (PSP, GIMP ...)

Or, la "technique" de Digital Photo Professional est de développer votre fichier RAW, de le convertir en fichier Tiff temporaire, puis de l'ouvrir avec Photoshop.

Il est bien évident qu'a défaut de "photoshop pro et cher", on peut effectuer cette manipulation "a la main", a savoir convertir son image, l'enregistrer, puis l'ouvrir dans son logiciel de retouche favori.

Mais ne peux t'on pas affecter cette fonction au menu (hélas grisé si Photoshop "Pro" n'est pas installé) "transférer vers Photoshop" et nous éviter une série fastidieuse de clics et re-clics et re-reclics (et re-re-re ...) ?

Et bien c'est possible ! grâce au travail d'investigation poussé de l'auteur de ce site web et de l'astuce qu'ils nous fournit. Le fameux menu deviens alors actif, et votre image sera "expedié" vers le logiciel de votre choix.

Testé sur DPP 3.10 et Photoshop Elements 8, ça roule nickel sur ma bécane.

Article : le transmetteur de flash Canon ST-E2

Un article qui a pour trait le transmetteur de flash Canon ST-E2

ST-E2

C'est un outil que j'emploie depuis quelques années, et peu d'infos en Français sont disponibles a ce jour a son sujet.

Pratique, efficace et simple, sa seule limite globale est sa portée, de par la nature de son signal (proche de l'infrarouge) par rapport aux systèmes "par ondes", Mais cette portée soit toutefois plus importante que ce qu'il n'y paraît, et il ignore superbement tout parasitage, que j'ai pu rencontrer avec de décevants système "low cost" a la fiabilité et pertinence de transmission trop aléatoires.

La suite de l'article ici

dimanche 28 août 2011

Canon : 430 ou 580 EX II, quel flash choisir ?

IMG_3798.JPG

Un article qui je l'espère aidera le futur acquéreur d'un flash Canon a y voir plus clair (la moindre des choses pour un flash, n'est-ce pas ? ;-) )

En effet, les différences entre les deux modèles n'est pas toujours évidente a cerner. Pour utiliser les deux modèles (et également des unités plus anciennes) je suis convaincu que le 430 n'est pas un "sous-580" que l'on choisis par dépit, faute de pouvoir s'offrir "le plus gros". A la rigueur que le 580 est un "super 430" et qu'il s'agit de modèles ayant chacun leur place dans la gamme et leurs client final.



Pour lire l'article, c'est par ici...